Un Castillonnais en Belgique - 2006

Connaissez-vous un homme qui fasse 1300Km pour… acheter un cheval ?

Connaissez-vous un homme qui fasse 1300Km pour… acheter un cheval ?

« Fada » du cheval depuis toujours, je guide des attelages depuis 20ans.
D’abord l’attelage de sport et de compétition, puis l’emploi du cheval comme énergie douce pour l’entretien des prairies et pour le débardage. J’ai suivi l’instruction à 2 et à 4 en Allemagne, méthode Achenbach. A Slizvavarad j’ai appris la méthode hongroise (2- 4).

 Devenu instructeur en Hollande-Deurne. Ainsi, depuis 3 ans me voici responsable du Haras Diepensteyn 16, avec des Traits Belges qui font la fierté de la brasserie PALM. J’ai alors élevé et dressé mon propre attelage à 4 de poneys Cobs Gallois. J’adore faire du tandem et labourer avec mes chevaux. Et je suis amoureux des Lippizans.

J’attends d’un cheval d’attelage qu’il ait quatre bons pieds et jambes, qu’il ait du « chic » qu’il avance et qu’il soit clair dans sa tête.
Résumons : il est fou cet homme, mais, Dieu lui pardonne,il est Belge !!!
Comment trouver un Castillonnais ? 

J’ai vu Olivier Courthiade à Paris, au Salon International de l'Agriculture, il y a 2 ou 3 ans. C’est rare de rencontrer un « homme de métier ». J’ai voulu le voir travailler et apprendre. En avril 2000 nous avons pris un rendez vous. En Belgique, Maître Vivario a des mules de chez Olivier. C’est par lui que j’ai su qu’Olivier avait aussi des Castillonnais.
Nous avons alors vu des mules, vaches « Casta » et Castillonnais au travail !
A cette occasion, ma femme, Adrienne, a compris que la mule est une bête d’une grande distinction.

Nous avons eu la surprise de découvrir un petit hongre, crinière rasée, crins et queue coupés, plutôt timide. Il n’avait pas à nos yeux le brillant du Cob Gallois, mais trottait et marchait et était calme !! Je l’ai essayé pendant 2 jours, : il a travaillé très honnêtement et avait une grande confiance dans l’homme. Il m’a plu, nous l’avons acquis.

Depuis il fait partie de la famille. 

Il a encore beaucoup changé : il est devenu plus « grand » et se sent responsable de la petite harde qui l’entoure. Avec ma vieille jument Cob, ils vivent ensemble en prairie.
Le voilà devenu beaucoup plus « Monsieur ». Il a une totale confiance, il est plus « étalon » (ce qu’il aurait d’ailleurs dû être !) 
Il me fait penser aux croquis de Crafty. Le vétérinaire lui a trouvé 4 bonnes jambes, le maréchal-ferrant m’a félicité sur la qualité et la robustesse de ses pieds.
De son Ariège natale au « Plat Pays, qui est le mien » Hurricane a bien fait le voyage ; je l’observe, pensant parfois, mais la plupart du temps, il mange ! Le « cheval » rustique et original sans « section sport », mais avec une bonne endurance, un trot qui roule comme les « R » du Sud.

Un cheval avec une distinction naturelle ; un cheval qui ne court pas les rues. Un cheval qui s’appelle « de Castillon ». Je le trouve plus chic que le Mérens.
Le cheval était très correctement débourré, ce qui m’a donné la possibilité de l’apprécier correctement.
En effet, l’Ariège n’a rien avec la Flandre….quant au trafic, bruit, route…. !!!

Toutes ces nouveautés, Hurricane les a bien digérées. Ce qui est preuve de la grande valeur « morale » de ce cheval et je redis encore mon incompréhension que vous ne l’ayez pas gardé comme étalon de Race !!

Résumons : si la route fût longue, remercions le ciel : le cheval est fantastique.

Questions : Pourquoi ne pas avoir acheté en Belgique ?

En effet, beaucoup de poneys sont très « sport » ; mais dans le Cob Gallois, il y a beaucoup de chevaux difficiles ; d’autres n’ont pas assez de flair ni d’expression ; en un mot, ils n’ont pas le caractère de la rusticité.

Par sa taille, son caractère et ses allures, le Castillonnais est pour moi un excellent cheval d’attelage. Derrière une voiture antique, qui a souvent ma préférence, Hurricane est dans le style et fait merveille !!!

Un beau pays, des chevaux biens, un excellent homme de métier, vous ne pouvez, Ariégeois, que produire du bon !!! 

Manu de Meulenaer


Vous aimez cette page ? Partagez-la !